Alizée Sery et le JIR

29 juillet 2010

Alizée Sery est devenue la star incontournable internationale grâce à son strip-tease au sommet de l’Ayers Rock en Australie. Eh bien, cette histoire n’a pas fini de faire parler d’elle.

Photo Alizée Sery

Alizée Sery a toujours soutenu qu’elle n’a jamais fait son strip-tease sur l’Ayers Rock afin de gagner de l’argent alors que les médias s’enrichissent grâce à sa vidéo. Cette jeune femme sans gêne continue dans l’audace. Elle aurait proposé au Journal de l’île de la Réunion de s’associer afin de vendre des cartes postales d’elles sur différents sites en Australie en tenue légère.
Le père d’Alizée Sery la soutient dans ses actions en pointant le côté artistique de sa fille et non la volonté de provoquer la colère chez les aborigènes. Cette histoire est sans suite puisqu’elle n’a pas eu d’amendes et n’a pas été exclue de l’Australie.
Néanmoins, d’autres personnes marchent sur ses pas comme un joueur de rugby australien, Sam Newman, qui a décidé de frapper quelques balles de golf sur le sommet de l’Ayers Rock ou encore un touriste occidental, Jordan Van Haaren, a mis une photo de lui, en tenue d’Adam, sur le net.
Ne pouvant plus supporter ces affronts, les Aborigènes ont demandé à l’État australien la fermeture du site au public. Ayers Rock… à qui le tour ?


Articles connexes :

Plan "Ordinateurs portables" de la Région Réunion

Photos Valérie Bègue nue


A lire aussi: