Camille Sudre

Homme politique, Camille Sudre se fait connaître en créant la première radio libre de l’île de la Réunion.

Camille Sudre

Source : lequotidien.re
Né 1948 en Ardèche, le jeune étudiant en médecine part faire son service militaire dans le 974.
En 1977, il retourne à Grenoble puis revient de nouveau à la Réunion, accompagné de Margie Sudre qu’il épousera par la suite.
En 1981, il est le tout premier à créer une radio libre su l’île, radio pour laquelle il choisit symboliquement la fréquence 97,4 Mhz.
Dans la foulée, en 1986, il lance une chaîne de télévision du même nom qui émet illégalement jusqu’en 1991, date de la saisie de son matériel. Cela lui vaudra de se retrouver régulièrement devant les tribunaux, défendu par Jacques Vergès.
C’est surtout le point de départ des émeutes de février et mars 1991 qui vont secouer toute la Réunion.
En 1989, il débute sa carrière politique en accédant au poste de 3e adjoint au maire de Saint-Denis. Trois ans plus tard, en 1992, il remporte les élections régionales et devient Président du Conseil régional de la Réunion.
Son élection n’est que de courte durée, puisque son élection est invalidée en mai 1993 par le Conseil d’Etat qui juge que Freedom lui a apporté un soutien inconditionnel, au dépit des autres candidats.
En 2010, au cours de l’élection régionale, il remporte le siège de conseiller régional.


A lire aussi: