Danyèl Waro

Daniel Hoareau, alias Danyèl Waro, est le chanteur et musicien à l’origine du renouveau du maloya sur l’île de la Réunion.

Danièl Waro

Source : thierrytitirobin.com
Né le 10 mai 1955 au Tampon, il vit avec sa famille à Trois-Mares, pratiquement en autarcie. A 15 ans, il se passionne pour la musique en découvrant par hasard George Brassens.
A l’époque, le maloya est une musique officieusement interdite qui a été pratiquement oublié de tous. Symbole de la lutte anti-esclavagiste, le Parti communiste réunionnais (PCR), très populaire à l’époque, le remet au goût du jour dans ses meetings. Et c’est en assistant au concert de Firmin Viry à l’un de ces rassemblements organisé par le PCR que le jeune homme tombe sous le charme de cette musique.
Après avoir fabriqué ses propres instruments, il donne son premier concert maloya en 1975. Ayant échoué à ses études, il se retrouve devant l’obligation de faire son service militaire, ce qu’il refuse par conviction. Il sera alors condamné à passer deux ans en prison. Il met ses longs mois de détention au profit de l’écriture de textes en créole qui seront par la suite publiés dans « Romans ékri dan la zol an frans ».
De retour sur l’île, il milite activement dans les rangs du PCR jusqu’au tout début des années 1990, tout en continuant de faire inlassablement connaître le maloya, ce blues de l’Océan Indien.


A lire aussi: