Faillite du Groupe Caillé ?

Présent depuis 1840, même le Groupe Caillé ne résiste pas à la crise économique à la Réunion. Le Groupe Caillé a évité de justesse le dépôt de bilan mais n’échappe pas au redressement judiciaire.

Faillite du groupe Caillé

Source : reunion-directory.com
Le Groupe Caillé est représentant de différentes marques automobiles à la Réunion (Peugeot, BMW, Mini et Chevrolet…), responsable de diverses enseignes de la grande distribution (Leader price, Géant Casino…) , de la décoration (Guest), de l’immobilier…
Le géant de fer est actuellement en redressement judiciaire. Afin de ne pas fermer toutes ses entreprises, il a du fermer trois entreprises : la société immobilière Guest, une société spécialisée dans le multimédia C2M et Cap Mascareigne, une entreprise de fabrique de bateau. Concernant les employés au nombre de 8, ils ont été soit licenciés, soit reclassés.
En mars, le tribunal de commerce a ouvert une période d’observation pour 7 sociétés. Tous les deux mois, une évaluation est effectuée. La prochaine aura lieu le 29 septembre. Le tribunal devra décider si le redressement judiciaire est prolongé pour 6 mois supplémentaires.
Le Groupe Caillé a déposé des offres de reprises pour deux sociétés dont la date limite est fixée au 11 août 2010. Parmi ces offres, figure la mise en vente de la Grande Récré (le magasin de jouets concurrent de Unicor Toys). Le redressement judiciaire ne concernerait donc plus que quatre sociétés.


A lire aussi: