Poète Jean Albany

24 novembre 2010

Né de parents instituteurs à Saint-Denis le 1er septembre 1917, Jean Albany quitte l’île de la Réunion pour poursuivre ses études à Paris.

Jean Albany

Source : mi-aime-a-ou.com
Rattrapé par la Seconde Guerre Mondiale, il se retrouve dans l’artillerie comme élève officier à l’école de Fontainebleau. C’est à cette période que le jeune homme se lance dans l’écriture de ses premiers poèmes qui ne furent pas publiés tout de suite, mais seulement un an après sa mort dans le recueil Amour oiseau fou.
Au sortir de la guerre, Jean Albany rentre sur son île natale et entreprend le voyage entre Marseille et le Port de la Pointe des Galets qu’il relate dans La Croix du Sud, un ouvrage également publié après son décès.
Mais il s’ennuie de Paris et en 1948, finit par y retourner pour terminer ses études. Il côtoie bon nombre de poètes et artistes contemporains, mais conserve son identité marginale sans jamais être influencé.
C’est seulement en 1951 que son premier ouvrage Zamal sera publié, un recueil qui ouvre la voie du mouvement créoliste réunionnais.
Il faudra ensuite attendre 1963 pour voir la parution d’un second ouvrage intitulé Miel vert, qui fut suivi par beaucoup d’autres, et ce jusqu’à sa mort.
On retiendra, entre autres, Bleu Mascarin qui fut son premier livre en créole et le P’tit Glossaire en 1974 qu’il entreprit de compléter en 1983, à quelques mois de la fin de sa vie.
L’artiste récompensé du Grand Prix des Mascareignes en 1965 s’éteignit le 26 Octobre 1984 à Saint Germain des Prés, mais c’est dans son île natale si chère à son coeur qu’il repose désormais.


Articles connexes :

Poète Auguste Lacaussade

Annonces Immo 974


A lire aussi: